Mesure de viscosité à température de référence

.Les analyseurs de viscosité

Lorsque la différence de température est trop importante, ou quand le système qualité le spécifie, il est nécessaire de mesurer la viscosité à la température de référence. Le premier cas se rencontre par exemple lors de la fabrication des vernis, et le second dans l’industrie pétrolière. Dans ce cas, on fait appel à des systèmes plus sophistiqués appelés « analyseurs ». Le principe consiste à prélever en continu du procédé, un petit débit de produit, et à l’amener par réchauffage ou par refroidissement jusqu’à la température de référence avant de réaliser la mesure de viscosité.

Analyseur de viscosité

Analyseur de viscosité à température de référence

Des analyseurs utilisant des viscosimètres capillaires, plongés dans des bains d’huile ou des enceintes à température contrôlée, sont historiquement utilisés dans l’industrie pétrolière. Ces systèmes nécessitent une maintenance régulière et coûteuse pour entretenir les tubes capillaires sensibles à l’encrassement.

Les analyseurs utilisant un viscosimètre de type vibrant sont insensibles à ce phénomène d’encrassement et permettent de réduire considérablement les coûts de maintenance, tout en fournissant une mesure corrélée à la norme ASTM D 445. Dans une version plus élaborée, ces analyseurs mesurent les viscosités à 100°C, puis à 40°C, permettant de calculer l’indice de viscosité suivant la norme ASTM 2270-04. Cet indice, qui quantifie l’influence de la variation de température sur la variation de viscosité, est particulièrement utile pour les lubrifiants et les fluides hydrauliques.